Cunnilingus : mode d’emploi pour un orgasme aux bords des lèvres…

Cunnilingus : mode d’emploi pour un orgasme aux bords des lèvres…

A la fois empreint de douceur, de sensualité et d’érotisme, le cunnilingus est une pratique sexuelle orale très appréciée des femmes (et de certains hommes généreux).

En stimulant activement certaines parties du vagin, le cunnilingus peut amener facilement la femme à l’orgasme.

Comment faire un bon cuninilingue : mode d’emploi.

Quelle est cette sensation intense qui met tout le sexe féminin en ébullition ?

Le cunnilingus fait partie intégrante des préliminaires et permet aisément à la femme d’accéder à la jouissance…

Voici comment s’y prendre.

Un préliminaire de choix

Nombreux sont les termes familiers pour désigner cette pratique bucco-génitale très appréciée des femmes, ce terme provenant du latin « cunnus » pour vulve, et «lingere » pour lécher.

Telle la fellation mais au féminin, cela consiste à stimuler le sexe, et plus particulièrement le clitoris, la vulve, les petites lèvres et l’entrée du vagin avec la bouche, les lèvres et la langue.

Cette caresse intime est une façon pour l’homme de satisfaire sa partenaire afin que l’excitation monte et que le rapport sexuel soit par la suite encore plus agréable, voire jouissif.

En principe, cet acte à le pouvoir de relaxer le corps de la femme tout en procurant un intense plaisir. Le partenaire se doit alors de caresser, d’embrasser, lécher, frôler, suçoter… en bref, de stimuler au maximum les zones sensibles du sexe féminin, riche en capteurs sensoriels.

Rares sont les femmes qui n’apprécient pas le cunnilingus.

Par contre, certains hommes n’en sont pas friands et peuvent éprouver un certain dégoût.

La raison : ils peuvent être rebutés par le contact de la bouche avec les organes génitaux, lieu d’excrétion et de défécation.

L’émotion a parfois du mal à passer entre deux êtres qui s’aiment et ont tendance à s’idéaliser.

Cependant, il est important pour certains messieurs (sous réserve d’une hygiène adéquate) de faire un effort pour se familiariser avec cette pratique au fil des expériences.

Tout comme la fellation dont vous êtes friands , elle va procurer du plaisir à votre compagne. Ne dit-on pas que l’amour est aussi une affaire de concession ?

Guide des techniques à acquérir

Pour un cunnilingus réussi, rien de tel que de la douceur et de la conviction !

Pour les femmes, il s’agit aussi de guider leur partenaire en leur faisant des suggestions sur les zones sensibles à stimuler, le tout en utilisant un lubrifiant si la salive n’est pas suffisante.

Le plus souvent, c’est la stimulation du gland du clitoris qui est le plus excitant pour la femme, mais il y a aussi celle des petites lèvres et même pour certaines, des alentours de l’anus.

Les positions ont également leur importance :

  • La position classique : la femme est couchée sur le dos avec les jambes pliées et l’homme est à genoux, la tête entre ses jambes
  • La pénétration linguale : la femme est assise au dessus du visage de son partenaire
  • Plus originale et plus difficilement réalisable aussi, la femme est debout et l’homme s’agenouille au niveau du vagin de la femme
  • La position 69 : la plus agréable, qui consiste à partager le même plaisir, à savoir que l’homme et la femme sont tête-bêche au niveau du sexe. Une fellation pour l’un et un cunnilingus pour l’autre…

Le panorama pour un cunni réussi (pas de garantie ici, chaque personne étant différente) :

  • la personne qui donne et la personne qui reçoit en ait envie
  • le donneur ait une bonne idée de l’anatomie de la vulve (voir schéma ci-dessous)
  • le donneur varie les stimuli (caresses douces, morsures, effleurements, petits coups de langues rapides) et ce en alternant entre clitoris (partie interne et externe), vulve et entrée du vagin
  • le “léchouilleur” peut également stimuler l’anus et/ou pénétrer le vagin
    des sextoys peuvent être utilisés pour ajouter une touche de plaisir
    quand vous réalisez un cunni, soyez attentif aux réactions de votre partenaire (est-ce qu’elle respire plus fort, est-ce qu’elle se cambre, prend t-elle du plaisir, etc…) : ce sont les meilleurs indicateurs !
  • N’hésitez pas après coup à en parler afin de savoir ce qu’elle aime le plus
  • ne soyez pas obséder pas l’orgasme !

Astuces : si c’est votre première fois et que vous n’y connaissez rien, contentez-vous de dessiner les lettres de l’alphabet avec votre langue, ça devrait faire l’affaire !

Tout bon cunni commence par une bonne hygiène !

L’hygiène est la condition sine qua none d’un bon cunni et ne doit pas être omise !

Elle doit être parfaite pour que l’acte garde tout son charme et son pouvoir d’excitation.

Si vous avez le temps d’anticiper, n’hésitez pas prendre une douche rapide avant un rapport sexuel, afin de supprimer toutes odeurs de transpiration et autres pertes naturelles. Ou alors, utilisez un lubrifiant aromatisé.

Et pendant la période des règles, les choses sont plus délicates car certains hommes peuvent être rebutés par la vue du sang et on peut les comprendre…

Si en principe, le virus du sida n’est pas transmissible par le cunnilingus (du moins, aucun cas n’a été recensé), d’autres IST peuvent néanmoins être contractées telles que l’herpès génital ou les condylomes (excroissances indolores).

Et là, le préservatif ne sera d’aucune protection !

Seule solution : éviter cette pratique en cas d’infection…

Quoi qu’il en soit messieurs retenez que donner du plaisir en procure aussi et permet d’en recevoir plus.

Retenez qu’il n’y a pas de techniques particulières éprouvées à 100%, alors soyez créatif et développez vos propres “moves” !

Close Menu